Bientôt je vais m’installer chez toi, dans cet appartement que nous avions rénové et meublé avec tant d’enthousiasme pour toi il y bientôt dix ans. Au début, tu avais eu du mal à t’y faire, mais quelques mois après tu l’adorais. Ce que tu aimais par-dessus tout, c’est qu’il n’avait rien d’un appartement de "vieille dame" ; au contraire il était gai et pimpant avec ses harmonies de rouge et de jolis détails un peu partout. Nous avions passé ensemble de belles heures à choisir tel ou tel meuble, un tapis d’Orient, des petits cadres rouge vif pour la cuisine… Puis nous avions installé un véritable jardin sur ton balcon si agréable…

Dans cet appartement, tu as vécu heureuse pendant huit ans, avant de préférer habiter chez moi. Bientôt, ce sera mon nouveau home. J’y retrouverai de doux souvenirs de bons moments partagés avec toi, et je pense qu’à terme je m’y sentirai bien. Mais pour l’instant c’est difficile, à la fois de me déraciner d’ici et d’envisager de prendre ta place dans cet endroit tout imprégné de toi.